Histoire du Rock #4 : Ian Curtis : la fin de Joy Division

 In Collège Dolto, Magazine, Musique

La fin de Joy Division

En 1980, Ian essaye de réintégrer sa famille en vain. Il éprouve de l’affection pour sa fille mais n’arrive pas à l’exprimer. Il est perdu entre Deborah, Natalie et Annick, le passé et le futur, désir nouveau et piété fidèle, il écrit Love Will Tear Us Apart où il aborde son désarroi. Ian tente plusieurs fois de se suicider mais est secouru à chaque fois. Ne pouvant plus assuré certains concerts (à cause de la fatigue, la dépression, le stress, les crises d’épilepsie), il est remplacé sur scène. Ce qui ne plaît pas du tout au public, déclenchant alors des émeutes dans les salles.

À ce moment-là, Ian songe profondément à tout arrêter : il regrette les débuts. Sa femme, Deborah,  veut entamer une procédure de divorce et l’interdit de revenir à la maison.

Le 2 mai 1980, Joy Division fait son dernier concert à l’Université de Birmingham, qui est loin d’être leur meilleur.

Le 17 mai 1980, alors qu’une tournée américaine est prévu dans les jours à venir, Ian quitte l’appartement de ses parents pour rejoindre Deborah chez elle. Il lui dit à maintes reprises qu’il ne souhaite pas la fin de leur mariage, mais qu’il ne pouvait se séparer d’Annik. Deborah refuse. Sur ce, Ian se braque et renvoie Deborah, qui va passer la nuit chez ses parents avec leur fille. En situation de dépression, Ian écrit une dernière lettre à Deborah qu’il laisse sur le rebord de la cheminée. Puis, à l’aube se pend dans la cuisine. Deborah le trouvera avec horreur le dimanche 18 mai 1980.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search