Pour rester informé : Les Migrants

 In Actualités, College Colette Besson, Expression libre, Magazine

Avant tout, j’aimerais vous prévenir que « pour rester informé » est un petit article (que j’essaierais de tenir le plus régulièrement possible ) qui parle de l’actualité sous toutes ses coutures (en l’occurrence dans ce premier numéro, on va parler des migrants, plus précisément des migrants de Calais et du délit de solidarité).


Commençons par chercher la définition du mot migrants:

Migrant : (Travailleur) migrant. Individu travaillant dans un pays autre que le sien. Synon. immigré.Faciliter la circulation des travailleurs migrants en créant un passeport de travail (Pt manuel Conseil Eur., 1951, p.47). Pour la plupart, les migrants sont venus en France dans l’espoir de percevoir des salaires plus élevés que ceux auxquels ils peuvent prétendre dans leur patrie (GiraudPamartNouv.1974).

P. ext., subst. Personne effectuant une migration. Ces migrants [les «vacanciers»] sont de plus en plus nombreux (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p.377).
Prononc.: [migʀ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. A. Adj. 1951 travailleur migrant (Pt manuel Conseil Eur., p.47). B. Subst. 1961 «id.» (La Croix, 2 déc. ds Gilb. Mots nouv. 1971). Part. prés. de migrer*.
Donc en fait ceux de Calais (les migrants ) y ont aucun rapport avec ce mot… Et oui eux c’est parce qu’ils fuient la guerre qu’ils sont partis de leurs pays !
Donc nous on va plutôt dire réfugiés bah oui c’est plus juste la preuve est dans la définition ci-contre:
Réfugié: Adj. et subst. (Personne) qui a trouvé refuge hors de sa région, de son pays d’origine dans lequel il était menacé (par une catastrophe naturelle, une guerre, des persécutions politiques, raciales, etc.). Réfugié politique. Au nom de quelques Français réfugiés (Verlaine, Corresp., t. 1, 1873, p. 304). Noyé dans un bateau de réfugiés que les Allemands ont coulé (Claudel,Nuit Noël, 1915, p. 571).
Bon alors je vais vous expliquer pour les migrants de Calais :
Le démantèlement (destruction) du camp de migrant installé clandestinement (parce qu’ils n’avaient aucun autres endroit où aller) à Calais, ce clan était surnommé la » JUNGLE ». Et d’ailleurs ça porte bien son nom vu les conditions épouvantable dans les quelles ils vivent.
imagesstrRésultat de recherche d'images pour "la jungle de calais"

 

Extrait du communiqué de presse de la CNCDH :

Après avoir été alertée par plusieurs de ses membres sur une situation humanitaire extrêmement préoccupante, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a rendu un avis sur la situation des migrants à Calais et dans le Calaisis.
Une délégation de la CNCDH s’est rendue sur place le 4 juin 2015 pour rencontrer les associations œuvrant sur le terrain et les autorités publiques, ainsi que pour établir un état de la situation.


« Lors de ce déplacement, la délégation a été profondément choquée par les conditions inhumaines et indignes dans lesquelles les migrants tentent de survivre et par l’impasse dans laquelle se trouvent non seulement ces exilés mais aussi les autorités publiques confrontées à des problèmes d’une particulière complexité », affirme Christine Lazerges, Présidente de la CNCDH. Il est « de nos jours intolérable que les 3000 personnes vivant actuellement sur la lande n’aient accès qu’à un seul point d’eau. Ils vivent sous des cabanes et autres abris de fortune sans accès aux toilettes de 19 h à midi le lendemain. Comment peuvent-ils dans de telles conditions faire valoir leurs droits les plus élémentaires ? »

Si vous voulez en savoir + sur le sujet : Gisti migrants

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search